Trier:
Filtre

Les antihistaminiques sont des médicaments utilisés pour traiter les allergies. Lorsque le corps entre en contact avec un déclencheur d'allergie - par exemple le pollen, l'ambroisie, les poils d'animaux ou les acariens - il produit des substances chimiques appelées histamines. Celles-ci provoquent le gonflement des tissus du nez, l'écoulement nasal, le larmoiement des yeux, les démangeaisons du nez, des yeux ou de la bouche. Parfois, une éruption cutanée qui démange et de l'urticaire peuvent également apparaître.

Les antihistaminiques réduisent ou bloquent les histamines et stoppent ainsi les symptômes de l'allergie. Ces médicaments peuvent soulager les symptômes de différents types d'allergies, y compris les allergies saisonnières, les allergies alimentaires, etc.

Qu'est-ce que les antihistaminiques?

Les antihistaminiques sont des médicaments utilisés pour traiter différents types d'allergies chroniques ou aiguës. Ils inhibent l'activité de l'histamine, la substance responsable de certains symptômes d'allergie. L'histamine est responsable de la réaction allergique, mais aussi de la régulation de l'inflammation et plus encore. Pour remplir toutes ces fonctions, elle utilise 4 types de récepteurs : les récepteurs d'histamine H1, H2, H3 et H4.

Les antihistaminiques sont divisés en deux grands sous-types. Le premier sous-type est celui des antagonistes des récepteurs H-1 ou des bloqueurs H-1. Ce sous-type d'antihistaminiques est utilisé pour traiter les symptômes d'allergie. Le deuxième sous-type est celui des antagonistes des récepteurs H-2 ou bloqueurs H-2. Ils sont utilisés pour traiter les troubles gastro-intestinaux tels que le reflux gastro-œsophagien, le mal des transports, les nausées et les vomissements. Les antihistaminiques H1 sont utilisés pour traiter les symptômes de la rhinite allergique, de l'urticaire et d'autres allergies.

Exemples d'antihistaminiques

Les antihistaminiques bloquent généralement les récepteurs H1 de l'histamine et soulagent ainsi de nombreux symptômes d'allergie. Il existe différents types d'antihistaminiques. La première génération comprend la diphénhydramine, la chlorphéniramine, la bromophéniramine, la carbinoxamine, la clémastine, la doxylamine, l'hydroxyzine, la prométhazine et la triprolidine. Ils ont généralement un effet sédatif et peuvent provoquer une somnolence.

Les antihistaminiques de deuxième ou troisième génération n'ont pas d'effet sédatif, car ils ne peuvent pas mieux franchir la barrière hémato-encéphalique. Il s'agit notamment de la desloratadine, de la bilastine, de la loratadine, de la fexofénadine et de la rupatadine.

Les antihistaminiques peuvent être délivrés sur ordonnance ou en vente libre. En France, les médicaments non soumis à prescription peuvent être achetés sans ordonnance dans les pharmacies ou parfois en ligne avec livraison à domicile. Les médicaments sur ordonnance ont généralement une concentration plus élevée de la substance active. Les antihistaminiques sur ordonnance comprennent les gouttes oculaires à l'azélastine, les sprays nasaux à l'azélastine, la carbinoxamine, la cyproheptadine, la desloratadine, l'hydroxyzine, les gouttes oculaires à la lévocabastine et la lévocétirizine par voie orale.

Les antihistaminiques pour les enfants

&Si votre enfant souffre d'allergies, votre médecin peut vous recommander une série d'antihistaminiques adaptés aux jeunes enfants. En règle générale, les mêmes types d'antihistaminiques sont utilisés, mais le dosage dépend de l'âge de l'enfant. Calculez la dose & en général & en fonction du poids corporel.

Les antihistaminiques autorisés pendant l'allaitement

Avant de prendre tout type de médicament & pendant la grossesse ou l'allaitement, consultez votre médecin. De nombreux antihistaminiques sont interdits pendant la grossesse. Les antihistaminiques de deuxième et troisième génération sont généralement considérés comme plus sûrs, mais ne doivent pas être pris sans consulter votre médecin ; les antihistaminiques comme la fexofénadine ou la loratadine en sont des exemples. Les antihistaminiques de première génération ne sont généralement pas indiqués pendant l'allaitement.

Effets secondaires des antihistaminiques

Les antihistaminiques sont considérés comme sûrs et ne provoquent généralement pas d'effets secondaires, notamment de réactions graves. Si vous prenez des antihistaminiques, les effets secondaires les plus fréquents peuvent être la somnolence, la fatigue, les maux de tête et d'estomac. Certains effets secondaires, moins fréquents et davantage liés aux antihistaminiques de première génération, bien que toujours rares, peuvent être des vertiges, des nausées et des vomissements, une perte d'appétit, de la constipation, une faiblesse musculaire, une hyperactivité, surtout chez les enfants, de la nervosité, etc.

Les meilleurs antihistaminiques

Les antihistaminiques peuvent aider à soulager une grande variété de symptômes tels que la congestion, les éternuements, l'écoulement nasal, les yeux larmoyants, les démangeaisons du nez, de la bouche ou des yeux et les irritations cutanées. Le choix de l'antihistaminique dépend de la nature des symptômes et du diagnostic du médecin. En règle générale, les médicaments à base de loratadine, comme Claritin, Symphoral ou Flonidan, ou Aerius à base de desloratadine sont recommandés.

Comment choisir un antihistaminique?

Les antihistaminiques sont disponibles sous différentes formes, notamment des comprimés, des gélules, des liquides, des sprays nasaux et des gouttes pour les yeux, ainsi que des gels à appliquer sur la peau. Il est important de prendre les antihistaminiques selon les instructions de votre médecin, en fonction de vos besoins. Votre médecin décidera quel antihistaminique vous convient le mieux en fonction de vos symptômes, de votre diagnostic et de votre état de santé général. De plus, certains antihistaminiques peuvent provoquer une somnolence, mais pas tous.

Occasionnellement, un certain nombre d'antihistaminiques naturels ou d'antiallergiques sont également indiqués &ndash ; ceux-ci peuvent être à base d'extrait d'ortie, de réglisse, de tripode, de bouleau, de pissenlit ou de queue de souris. Ils peuvent moduler le système immunitaire et ont un effet anti-inflammatoire et légèrement antiallergique.